PRENDRE
UN RENDEZ-VOUS
ANNUAIRE
MÉDECIN CHERCHEUR ENSEIGNANT
Le patient au cœur
DE LA RECHERCHE

Hypertension artérielle

Quel bilan minimum ? Quand et comment rechercher une HTA d’origine endocrine ?

L’hypertension artérielle (HTA) est une pression artérielle atteignant ou dépassant 140/90 mmHg au cabinet médical et 135/85 mmHg en automesure ou en mesure ambulatoire (MAPA).

La Haute Autorité de Santé (HAS) préconise un bilan minimal pourdécider du meilleur traitement et d’éventuels autres examens à réaliser.

Dans la plupart des cas l’HTA est dite essentielle. C’est-à-dire qu’on ne retrouve pas de cause. Mais certaines situations (apparition avant 40 ans, résistance au traitement, manque de potassium dans le sang) doivent faire rechercher une HTA dite secondaire (5 à 10% des HTA), en particulier d’origine endocrine (anomalie de production d’une hormone), car elle peut alors être guérie dans la moitié des cas environ.

La plupart des causes endocriniennes sont en lien avec un excès de production d’hormones par les glandes surrénales. Plus rarement il peut s’agir d’une acromégalie  (excès de production d’hormone de croissance par un adénome hypophysaire), hypothyroïdie (manque d’hormones thyroïdiennes) ou hyperparathyroïdie(excès de calcium dans le sang).

En dehors des causes endocriniennes ou hormonales, il peut exister des causes rénales (maladie du rein) ou rénovasculaire (atteinte des artères des reins), ainsi que des causes iatrogènes (prise de certains médicaments ou aliments).